lundi 28 octobre 2013

Roc'h des Corbinières, entre singles et..boue ! (By Sylvain)

L'affiche du Roc'h
Rendez vous pris ce dimanche 27 octobre pour la 2ème édition du Roc'h des Corbinières, sur la commune de Langon (35). 
Ne connaissant pas le secteur, ça sera la grosse surprise. Pour y aller, 140 km de route, il faut être motivé ! La motivation est partie assez vite juste, après le réveil (4h45, heureusement, changement d'heure, une heure de gagné, ouf!) : très grosse pluie, et vent ! Oula, ça va être dur !
Je charge la voiture et hop direction le 35 ! Sur la route, vent pluie et orage au loin... J'hésite à faire demi tour... mais quelque chose me dit que ça va s'arranger ! Sur place, la pluie a cessée et laisse même place à de petites éclaircies. Retrait de la plaque de cadre dans le gymnase, avec la bonne humeur des bénévoles et un bon café bien chaud !
Inscrit sur le 100 km, je sais que je vais avoir du mal avec le peu d'heure de roulage des dernières semaines

 8h, le départ... les singles s’enchaînent, avec un immense plaisir ! Petites montagnes russes, c'est marrant. mais le terrain est relativement gorgé d'eau, il faut appuyer pour avancer. Vers 9h30, il fait beau, ciel bien bleu et soleil, parfait et le moral revient. Les kilomètres défilent lentement, le temps lui passe vite ! Et plus on avance dans la matinée, et plus le chemin est gras... Pas bon tout ça. On enchaîne monotraces strictes, racines et chemins en devers... Ça glisse de partout ! Les gros crampons n'y changent rien ! Ça glisse, ça glisse, le moindre raidillon oblige à mettre pied à terre et pousser le vélo... même à pied, ça glisse ! les mollets commencent à fumer rien qu'à pousser le VTT ! 

Profil des différents circuits
Vers 12h30 - 13h, le ciel bleu à laissé place au vent et à la très grosse pluie... le moral prend un gros coup... j'en ai marre, trempé, froid, de la bouillasse partout, ça glisse, bref, pas terrible. Là je me dis, je vais bâcher ! 50ème kilomètre, on passe sur Langon, et le dernier chemin fini de m'achever ! Un passage en gros dévers, qui même pas temps sec n'est pas faisable en VTT, et là avec la boue, même à pied c'est Holiday en Ice !!!! C'en est trop ! je vois la bifurcation du 50 ème, et au loin de gymnase! j'arrive !

Dommage, manque de préparation physique et d'envie. Le secteur est magnifique avec une très grosse majorité de single en sous bois.

Peu de participants inscrits, encore moins au retrait des dossards (normal vu la météo de la nuit), et peu de finishers,: sur 40 partant sur le 100 km, seuls 15 ont fini ! Bravo à eux !

En un mot, il faut avec une très bonne condition physique, même pour finir le 50 km avec ces conditions météo !