dimanche 25 mai 2014

Run du Sillon 2014 - Une édition humide mais toujours au top

De retour de ce fabuleux raid VTT dans le 44 avec un mélange de déception et de fierté. Non pas déçu par le circuit ou l'organisation qui n'ont une fois de plus pas failli à leur réputation, mais simplement car je n'ai pas eu la forme pour boucler le 100 km comme prévu !

Départ de Plouay donc à 5h15 direction Savenay où se déroule cette année le départ du raid VTT des Run du Sillon dans le 44. Nous partons à plusieurs, Eric, moi, Sylvain, Erwan et Yon. Arrivés sur site aux alentours de 7h; nous blablatons un peu et filons direction la salle afin de récupérer nos plaques de cadre ainsi que notre beau tee-shirt souvenir de cette belle journée.

7h30, nous sommes fin prêts à attaquer le circuit, départ tranquille, la première partie est très roulante (17 de moyenne environ) mais elle nous permet de nous chauffer les cuisses pour la suite, et des cuisses, il va en falloir pour ne pas faillir dans cette succession de singles et raidillons ! Nous roulons tout le début ensemble, hormis Sylvain qui a déjà pris la poudre d'escampette, nous enchaînons les bois, routes, singles, côtes, bonnes descentes, le circuit est assez gras ce qui le rend difficile et usant comparé à l'année dernière, nous perdons beaucoup d'énergie dans la boue même si le terrain reste largement praticable.

Le premier ravito arrive aux environ du 20km, il fait du bien et il y a tout ce qu'il faut pour se ravitailler comme il se doit, bananes, oranges, chocolat, pattes de fruits, bombons, cake, pains d'épices et j'en passe ! de gros jerrycans sont aussi prévus afin de remplir gourdes et poches à eau.

Nous repartons et les difficultés s’enchaînent, de bonnes côtes qui font brûler les cuisses, de grosses
descentes que la boue à rendue périlleuses, on s'accordera tous à dire que là on fait du vrai VTT ! Et ça, même si la fatigue commence à se faire sentir, on ne s'en plaindra pas ! Notre amis Yon nous fait part de son talent de la figure artistique à 3 reprises dans de belles descentes qui je l'avoue, sont rendues piégeuses avec les racines humides et la terre très meuble, en effet, la roue avant n'en fait souvent qu'à sa tête et va un peu où elle veut !

41ème kilomètre, nous arrivons au second ravito; Il est environ 11h45 et c'est le ravito salé, merguez, pain et cochonnaille, rien que l'odeur du barbecue à notre arrivée nous emplie de joie et nous fais saliver ! On en profitera avec Eric pour nous poser 5 minutes. Après tout, rien ne sert de trop se presser, on est partis pour la journée ! En repartant s'impose un choix : à gauche, nous partons sur le 80 km et à droite, la boucle du 100 et du 120 km... Je suis inscrit sur le 100 km mais je n'y crois pas, je n'ai pas la forme et mes journées de travail des semaines précédentes m'ont pompées pas mal d'énergie. C'est donc avec un peu de déception que je décide avec Eric de partir sur le 80 km... Tant pis pour le défi du jour de boucler les 100 km, je serais déjà content de boucler le 80 !

C'est donc reparti, le circuit est toujours autant plaisant, singles, ça tournicote, ça monte et ça descend, ça use les pattes mais on prend du plaisir. 60 ème kilomètre, ce que je craignais arrive, grosse crampe à l'intérieur de la cuisse droite ! Je me suis pourtant bien hydraté sur le raid mais aussi avant mais bon.. Je vais devoir gérer cette crampe sur les 20 derniers km, ne pas trop forcer dans les côtes et mouliner au maximum pour éviter qu'elle ne s'installe.

Enfin, nous approchons de la fin du raid, nous passons avec 81 km au compteur, pleins les pattes mais la tête pleine de souvenir et content d'en avoir autant chier ! 

Pour conclure, le raid était plus difficile que l'an passé, certains disent que le circuit était trop technique mais c'est justement ce qu'on ai venu chercher ici, du VTT, du vrai VTT ! Ne changez rien (ni les parties roulantes SVP qui nous permettent de récupérer un peu ^^). A l'année prochaine sur le 100 km avec une meilleure préparation cette fois-ci !